Re-jouer la ville

Comment observer, se ré-approprier son environnement quotidien, ré-investir l’espace public, y ré-inventer des pratiques pour re-découvrir et rêver la ville ?

Site internet du projet

Le chantier du tramway T3, des projets de renouvellement urbain, des envies de jardins partagés, l’histoire de la Zone non-aedificandi deviennent prétexte à regarder différemment un paysage a priori banal. Des artistes, parfois des urbanistes, proposent depuis quelques années des ateliers, des évènements, des déambulations à partir de créations réalisées avec des habitants. Les cadres ludiques, inventés pour chaque occasion, alimentent des propositions artistiques participatives.
« Re-jouer la ville », questionne ces démarches basées sur un jeu créatif où les règles se construisent au fil du temps avec les joueurs. Simultanément sont exposées les créations réalisées depuis 2009 par les Ateliers Varan, Extra-Muros, Fabrication Maison, Ici-même, Khiasma, Mutothèque, Pièces Montées et les habitants du XXème Est parisien.

Le jeu permet-il de transfigurer le quotidien et de nous ré-approprier la ville ?

mutotheque-rvb

Autour du thème du jeu ( selon Winnicott) Aux Mille Lieux a proposé puis coordonné et programmé avec Extra-Muros, Khiasma, Fabrication Maison, les Ateliers Varan, Ici-Même, Pièces Montées, Multi’colors, la régie de quartier, l’edl, le CAUE 75 :

Pour Re-jouer la ville, Aux Mille Lieux a aussi créé deux installations interactives, des affiches, des cartes-postales, la communication visuelle (affiches, flyers, site internet et la signalétique avec Fabrication maison en ateliers participatifs) la scénographie de l’exposition avec Extra-Muros et la régie de quartier.

Avec le soutien du Département de la Politique de la Ville et de l’Intégration, la Direction des Affaires Culturelles, la Direction Art dans la Ville, la Direction des Usagers, des Citoyens et des Territoires de la ville de Paris, le CAUE 75 et l’Etat dans le cadre d’un Contrat Urbain de Cohésion Sociale.

Re-jouer la ville
Re-jouer la ville